LA CABANE DE LA PATINOIRE

Martin me téléphone, me demandant si je veux aller patiner avec lui cet après-midi, au lac, à son chalet. Bof...! Pourquoi pas, alors je me prépare, sort mes patins, m'habille, puis va lerejoindre là-bas. Une fois arrivé, Martin est là, il m'attendait, etme dis que le voisin va venir nous rejoindre au lac. J'étais un peu déçu, je ne connais pas ce type et je filais plus ou moins pour socialiser cette journée là. Mais enfin...., alors on est allé dans la vieille cabane près du lac pour chausser nos patins, une espèce de mini-chalet chauffé au poêle à bois. Martin a mit des buches dans le poêle l'a allumé pour qu'il fasse chaud à notre retour. Ca sentait le bon feu de foyer, c'était agréable, surtout du fait que cette senteur en vient à m'exciter tellement elle me rappelle certains évènements troublants ( dans le bon sens) lorsque j'étais adolescent.

Alors nos patins chaussés, on sort de là, et nous partons au loin sur le lac. L'après-midi se déroule bien, c'est l'fun, et finalement le voisin de Martin arrive. Pas déçu tout tout.... un super de beau gars très masculin, dans un vieux 501 usé, dans les 6 pieds, wow...., je m'attendais pas vraiment à celà, et tant mieux.

Une heure avait déjà passé, et comme j'avais pas apporter de tuque qui me cache les oreilles, je dis à Martin et Dany (le voisin) que j'allais me réchauffer quelques minutes à la cabane,et fumer une cigarette. Martin me dit: " O.K., c'est bon, mais tu reviens après ? " Je lui assure que OUI. Alors je suis parti vers la cabane, ouvre la porte, enlève mes gants, m'asseoie sur le grand banc de bois, m'allume une cigarette, et qu'est-ce que je vois par terre dans en dessous du banc en face de moi...., UNE GROSSE PAIRE DE TERRA-LITE couleur tan, très maganées , et usées à souhait. Mon coeur s'est mis à battre rapidement, ça ne pouvait pas être autre chose que les bottes à Dany, le voisin.

Je me suis levé, ai regardé dans la fenêtre pour voir si j'étais bien seul, et je me suis approché plus près pour examiner cette paire  de  bottes  hallucinante. AYOYE...., mais ca s'peut pas !  C'est époustouflant....., j'avais rarement vu une paire de TERRA aussi "parfaitement maganée", comme si on avait porté ces bottes plusieurs années juste pour qu'elles soient exactement comme je les imaginent sur mon oreiller chaque soir que je me couche et m'endors. Chaque pli du cuir jaune, chaque centimètre ou les gros cordons ont usé le cuir plus qu'ailleurs, le cap d'acier à lui seul est aussi usé autrement, différement du reste, et plus monte notre regard sur le HAUT de la botte, plusl'usure s'estompe, nous montrant bien la différence après queles pieds de DANY les aient travaillés à sa manière.

Je me suis relevé, suis retourné faire une petite tournée dansles deux fenêtres, puis je décidai d'attaquer. Après me les être passer dans la face pendant plusieurs minutes, j'ai baissé mon jeans, puis je me suis crossé dessus, parfois sur le cap, parfoissur la grosse semelle rigide, sale, et détériorée. Je prenais un plaisir intense à me faire la passe sur les grosses boots  lorsque  j'ai entendu des  voix à l'extérieur. Je me suisréenculotté vivement, ai remit les TERRA sous le banc, et faisantmine de rien, je repris ma cigarette, en me promenant dans la cabane.

Martin et Dany revenaient à la cabane eux aussi, pour lesmêmes raisons que moi, ils avaient la face gelée et voulaient se réchauffer une couple de minutes alors les deux gars rentrent, approchent le banc plus près du poêle à bois pour avoir plus de chaleur. Dany dit: " Voulez-vous une bière les gars..., j'en ai apporté dans mon sac à dos ? " Alors on s'est donc ouvertchacun une can de bière, et on jasait, c'était agréable, et Danym'excitait de plus en plus. Heureusement, j'avais pu goûter un peu à ses TERRA avant qu'il revienne. Mais le mélange du gars DANY avec l'image de ses bottes TERRA m'obsédait. J'essayais de dissiper du mieux que je pouvais cette obsession.

Alors qu'on prenait notre bière, Dany dit: " Aye, j'pense que j'yretournerai pas.... il fait trop froid ! " D'uyn commun accord, on décida tous la même chose, alors on entreprit d'enlever nos patins en même temps. Excité..., j'allais bientôt voir LE VRAI MALE DANY dans ses grosses TERRA-LITE . Pendant qu'il les chaussait, sans les attacher, il dit à Martin: " T'as-tu vu manouvelle paire de bottes ? " Martin dit: " Ouaisssss, c'est d'la criss de belle botte que t'as déniché là ! " Je les écoutais sans rien dire, un peu troublé. Dany continua: " Je les ai pogné dansun marché aux puces y'a 1 mois , pis depuis c'temps là, je les ai tout le temps dans les pieds " en levant sa jambe dans les airs pour mieux nous les montrer. Dany continua encore. Il se lève brusquement, viens vers moi, lève son gros pied botté et le pose sur le banc à côté de moi en disant: " Aye, pis tchèque ça men comment c'que l'gars d'avant les a usé....., elles sont déjà toutes parfaitement formées à mon pied " et pendant qu'il me disait ça, il passait sa grosse main sur le bout de la botte.

Je savais plus trop quoi dire...., je n'étais pas bien sûr de ce quise passait, j'étais plutôt surpris de cette intervention , pas prévue du tout dans ma tête, et je crois que DANY ressentait mon malaise. Il dit: " Qu'est-ce qu'il y a ?..... Tu peux les toucher ! Envoye, soit pas gêné, passe ta main dessus..... ! Veux-tu les essayer ? " Et là je vis soudainement Martin se lever, s'en venir vers moi et Dany, se mettre à quatre pattes par terre, puis approcher sa bouche des bottes à DANY, se sortir la langue puis se mettre à lui lécher ses bottes en se fermant les yeux et se frottant la face sur les côtés. WOW.... mais qu'est-ce qui se passe....? Je commencai à comprendre que lui et son voisin trippaient BOTTES sans que je m'en soit douté jamais.

DANY me prit la tête avec sa main, puis l'amena contre celle de Martin pour que je puisse lui lécher la botte en même temps , au même endroit. Ma bouche s'est donc écrasée sur le cap d'acier de la grosse TERRA, ou Martin était également, se régalant de notre "bave" commune sur le dessus de la botte. Alors que je me dévergondait la gueule dessus, parfois Martin me glissait sa langue dans le visage, puis lentement nos deux langues retournaient ensemble sur la grosse botte à Dany.  DANY jouait avec son pied dans la botte pour qu'on sente mieux qu'il y a véritablement un MALE dans la BOTTE qu'on trimait à deux. La botte était comme VIVANTE, et c'était d'autant plus excitant de se la faire dans la face. Un moment donné, DANY, a retiré son pied, l'a remit par terre, a retiré sa TERRA juteuse de notre bave à moi et Martin, ensuite, il nous a offert son autre pied pour qu'on continue sur l'autre botte, encore "vierge" pendant que lui, s'est fourré le visage sur Sa TERRA-LITE humectée. Il se la passait partout dans la face comme pour jouir de leur nouvel état, une fois que Moi et Martin aient passé dessus. On l'entendait se lamenter de plaisir... c'était vraiment HARD dans la cabane.

Pendant ce temps, Moi et Martin, on avait repris notre jeu suprême sur l'autre grosse TERRA-LITE, mais cette fois-ci, Martin avait entreprit de s'amuser avec sa langue sur les rebords de la grosse semelle usée, tout le tour, en "sappant" legros cuir, et moi je leur mangeait le gros CAP viril. Ma langue ne s'était jamais autant dévergondée autant en vraie pute sur des bottes qu'en ce moment. Il continuait de se tordre le pied dans sa botte, et ce mouvement me rendait fou. Je regardais parfois Martin du coin de l'oeil, s'amuser autant que moi, et soudainement, s'est mit à tomber dans notre visage des grands jets de sperme qui éclaboussaient sur ses bottes. DANY était venu, il n'en pouvait plus, et tout avait revollé sur nous, plus bas.

Martin se  dépêcha  aussitôt  d'aller ramasser avec sa langue le sperme qui traînait sur la botte. Il le garda dans sa bouche, s'approcha de moi, m'embrassa en me transférant le sperme à DANY dans ma bouche à moi. C'était hyper bandant. J'ai recraché tout ça sur la grosse TERRA à DANY pour que nos deux langues s'amusent ENCORE PLUS LONGTEMPS dans la dèche sur la botte. Martin était vraiment dans tous les états, il tremblait tellement il était excité. DANY lui, avait tout craché, il n'en restait plus rien, à part un souvenir, et c'est moi et Martin quiavait tout gobé en double sur ses TERRA.

Mais il s'en ait fallu de quelques secondes pour qu'à son tour, Martin se redresse un peu, puis vienne à son tour à grands jetsde décharge sur la même TERRA qu'on venait de finir de lécher. Je me suis aussitôt garoché à nouveau sur la botte pour mettrelentement mes lèvres en plein dans la décharge épaisse, gluante et chaude de Martin que je pris au complet dans ma bouche, puis je me levai, et recracha tout ça sur l'autre botte, celle que DANY avait pris, lui pour le faire v'nir. Je suis venu férocement à mon tour, je n'en pouvais carrément plus, c'était devenu presqu'insupportable d'être autant bandé dans le sperme et les bottes.

On s'est regardé tous les trois avec un sourire cochon, et on riait de se voir aussi "beurré" sur les bottes à DANY. J'ai avoué à DANY justement, que lorsque j'avais vu ses bottes dans la cabane pour la première fois, je m'en étais fais une p'tite job dessus, ne pensant jamais qu'une aussi grosse job allait suivre. On s'est ouvert une autre bière, assis tous les trois autour du poêle....., ca en avait valu la peine. L'ambiance des cabanes à patinoires m'a marqué fortement depuis ce temps.  DANY aussi !

Présentation

  • : Le blog de KODIAKS-MONDE
  • Le blog de KODIAKS-MONDE
  • : cuir
  • : Un lieu de rencontre pour tous les mecs amateurs, collectionneurs et fétichistes des grosses bottes de construction usées, de tous les styles, de toutes les marques, et bien sûr, tout ce qui vient avec, y compris les mecs virils qui les portent pour travailler sur les chantiers.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Profil

  • JOEY
  • Le blog de KODIAKS-MONDE
  • Homme
  • cuir bottes fétiche boots chantier
  • Mec de 5 pi 11, chev blonds, yeux verts, sympa, maniaque des mecs qui portent des grosses bottes de construction usées telles les Kodiaks, les Terras, les Kingtreads,etc...., mais attention, je les aime avec beaucoup de vécu.

Rechercher.....

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés